7 astuces pour faire des économies

Que diriez-vous d’alléger le stress que vous procurent les fins (milieux ?) de mois difficiles ? Si votre réponse est oui, je vous propose aujourd’hui quelques petites astuces pour « digérer » un peu mieux ces problèmes que nous avons tous un jour connu.

Recycler un maximum la nourriture

Mon chien se contente de ses croquettes depuis quelques mois. Avant, il avait le rôle de poubelle de table, maintenant, il me regarde de travers 😛 ! Eh oui ! Parce que depuis quelques mois, j’ai pris goût à optimiser l’utilisation de mon congélateur.

La chose est simple puisqu’il ne faut que des sacs de congélation (des « bas de gamme » de chez Action, Lidl, Leader Price, … suffisent amplement !) et un marqueur indélébile (et la liste inventaire du Congélateur !). Cette méthode rempli le congélo de petites portions qui peuvent bien aider quand on n’a plus les moyens de faire de grosses courses.

Les légumes :

En général, ils finissent en soupe ou en purée. Que ce soit ceux que je viens de cuisiner ou ceux qui commencent à être un peu trop oubliés dans le frigo, ou encore ceux que je ne sais cuisiner qu’en soupe mais qui ne coûtaient pas chers (genre des navets !)

Les poêlées (en particulier celles qui contiennent des pommes de terre), sont hâchées à la main et grossièrement et servent à garnir des gratins de pâtes ou des quiches.

Quand aux haricots verts, peu importe comment ils ont été cuisinés, je les mets dans une passoire et je les « lave ». Ils sont ensuite assaisonnés avec une petite vinaigrette et finissent donc en salade pour le lendemain.

La viande et le poisson :

En sauce ou grillée, les restes de viandes passent obligatoirement au mixeur. Non pas pour en faire de la bouilli, mais pour l’affiner et ainsi pouvoir la retravailler: hâchi parmentier, boulettes, garniture de sauce tomate (bolognaise améliorée !), garniture de canellonis, garniture de pizza.

Les restes (pâtes, gratins, tartes, etc …):

Là, c’est simple, je mets dans le sac et je congèle directement !

Les purées :

Roulez des boulettes de purée dans de la farine et mettez au congélateur. Effet garanti pour vos apéros ou vos enfants !

Le pain :

S’il est devenu dur, pas de problème, mettez-le dans votre mixeur ! Eh oui, le pain dur mixé, ça s’appelle de la chapelure ! Si vous en avez trop, vous pouvez en refiler à vos amis ou même voire avec des commerçants pour revendre vos petits paquets de temps en temps ! (chapelure fraîche bio, ça le fait ! mdr)

Autre astuce pour le pain, et avant qu’il ne durcisse (sous peine de vous retrouver avec des tonnes de chapelure !), coupez le en tranches ou en tronçons, mettez-les dans un sac plastique et hop ! au congélateur ! A faire décongeler 1 minute au micro onde (au plus fort) avant de déguster. C’est ce que je faisais avec le « pain kanak » que les jeunes vendaient au péage. Des pains briochés moelleux au coco de 20 cm de diamètre sur 10 cm de hauteur. Je faisais plein de tranches que je congelais. Et je les passais 5 minutes au four le matin en me levant. Un délice ! (je parle à l’imparfait parce que je ne sais pas où sont passé les jeunes de l’association qui vendent ces pains excellents et pas chers).

Le vin :

Si vous avez des reste de vin, ne les jetez pas. Versez-les dans des bacs à glaçon (ou des sacs à glaçon) et congelez-les. Sortez seulement ce que vous avez besoin pour vos sauces.

Un trou dans une boite de lait

La technique est simple et peut être adoptée par toute la famille. Percez et décorez une boite de lait de bébé et posez-la à l’entrée de votre maison (à l’intérieur bien sûr). Puis videz votre petite monnaie chaque jour. Vous seriez étonné de voir tout l’argent qui se fait oublier chaque mois ! L’intérêt ici n’est pas de devenir riche, mais de vous permettre d’acheter quelque chose de vraiment nécessaire à la fin du mois (lait, couches, pain, etc …)

Achetez en grosse quantitée avec vos copines ou votre famille

Profitez d’acheter en gros, car les prix sont réduits. Mais n’achetez pas seul. 10 kilos de crevettes ? Oui, vous en aurez pendant des mois, mais vous allez débourser ! vous n’êtes pas un restaurant après tout. Alors appelez votre mère, votre soeur ou votre meilleure amie pour leur proposer d’acheter les 10 kilos de crevettes (qui ne sont vendu à un bas prix que pour l’achat de 10 kg uniquement) avec vous. Si vous êtes 5 à l’acheter, vous ne paierez que 2 kilos à un prix très avantageux.

Faites un stock de « marchandises à vendre »

Réservez une pièce, un carton ou un sac pour tous les objets que vous voulez vendre. Dans un cahier (ou sur votre PC), notez des accroches sympas pour vos annonces. Le but est de ne pas tout vendre en même temps.

Achetez les produits les moins chers

Même si vous ne comptez pas les manger dans l’immédiat … cuisinez-les et congelez-les. Si les navets n’étaient pas chers mais que vous n’avez pas forcément envie d’en manger aujourd’hui, ce n’est pas grave) …

Ayez le « réflexe du dictionnaire »

Vous vous souvenez que depuis le CP, on vous répète que si vous ne savez pas ce que veut dire un mot, vous n’avez qu’à le chercher dans le dictionnaire. Eh bien là c’est presque la même chose. Quand vous avez des restes de quoi que ce soit, voyez comment vous pouvez les réutiliser en cherchant sur internet.

Comparer les prix, codes promos, échantillons …

Comparez les prix avant d’acheter, utilisez des codes promos et/ou bons de réductions quand c’est possible, profitez des échantillons, etc …

Il n’y a pas de petites économies comme on dit !

Et vous, quels sont vos bons réflexes ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *